le duo       concerts       "Sur les pas de Lise"       écouter | voir       album | presse       scène en forêt       contact | com


 | Quelques mots de la presse

 

 

 "Marc Vitantonio et Marie-Thérèse Grisenti ont joué d’une complémentarité harmonieuse qui a trouvé

son  firmament dans les volutes passionnées de la sonate en la majeur de César Franck." 

La République du Centre

 

  «L’extraordinaire complicité du duo Grisenti-Vitantonio donna à ces pièces force et cohésion. » 

La Montagne

 

 " Lorsqu'ils jouent, Marie-Thérèse Grisenti et Marc Vitantonio ne forment qu'un, tout dans leur jeu

n'est qu'harmonie musicale. Ces artistes ont leur propre vision de l'art et éprouvent le besoin permanent

de découvrir de nouveaux horizons musicaux. Ils sont habités par l'amour de la musique, et c'est

par amour de la musique qu'ils jouent modestement le rôle de passeurs. "

Revue de la Société Historique et Littéraire Polonaise de Paris.

 

 "Nous retenons une intense deuxième sonate de Brahms par le duo Grisenti-Vitantonio."

Revue de l'Association Française du Violoncelle.

 

 

 

"... en guise d'introduction, la très belle sonate de Kodaly dont Starker était un fervent défenseur. Le duo Grisenti-Vitantonio nous en a donné une version poignante."

Revue de l' AFV. (article suite au festival Cello-Fan, hommage à Janos Starker.)

 


 

 A propos du concert narratif  "Sur les pas de Lise"

 

"... Du Largo de la Sonate pour violoncelle de Chopin à la Valse sentimentale de Tchaïkovski, d’un Nocturne de Piatti à l’Elégie de Massenet, de la Sérénade de Rimski-Korsakov au Gute Nacht du Winterreise de Schubert ou, évidemment, à la Romance op. 109 de Mendelssohn, en passant par bien d’autres morceaux, le jeu à fois ferme, chaleureux et narratif de Marie-Thérèse Grisenti fait merveille. Porté par le piano complice de Marc Vitantonio, il répond avec autant de simplicité que de cœur aux mots de Lise Cristiani dits par J. P. Raymond, toujours à l’unisson d’un spectacle intensément vécu.

Alain Cochard  | ConcertClassic.com

 

"...C'est aussi, si l'on en croit l'histoire, une magnifique violoncelliste que l'on se prend à regretter de ne pas avoir entendue « en vrai », jusqu'à ce que l'archet de Marie-Thérèse Grisenti se pose sur les cordes de son violoncelle. Grâce à cette magnifique voix qui s'élève de l'instrument, amoureusement accompagnée par le piano de Marc Vitantonio, la musique fait renaître la jeune fille, donne corps à son histoire, et aux mots qu'elle a couchés sur le papier et qui relatent son incroyable périple. Car en même temps qu'un voyage musical, remarquablement agencé dans le répertoire joué à cette époque, entre musique de salon et pièces de caractère, le spectacle est aussi le récit d'un voyage dans cette Russie de la fin du 19ème siècle, la rencontre émerveillée, souvent à travers la musique, de peuples, de modes de vie, de paysages que Lise Cristiani, dans les quelques lettres que l'on a retrouvées, décrit avec une précision et souvent un humour qui nous les rendent présents.

Marie-Thérèse a redonné vie à Lise Cristiani.

 

Les mots du spectacle sont toujours justes, en équilibre avec la musique et les images. Il ne restait que peu de traces de cette artiste qui, à 19 ans, a pris la route et a poussé jusqu'aux confins du Kamtchatka: quelques dessins, des caricatures... Le graphiste Artur Majka, dont l'interprétation par la couleur ne fait que rajouter quelques notes discrètes à la très belle partition qu'est ce spectacle, a sublimé ces images.

« Vie errante est chose enivrante » , nous dit un petit préambule au spectacle : entre aventure trépidante et rêverie souriante, ce magnifique spectacle passe trop vite, comme la vie de Lise..."

Dominique Boutel  | France Musique

 



Les mots du public

« ... Encore emplie de l’émotion de cette fabuleuse soirée qui ravit tous les sens et élève l'âme, je souhaite vous dire combien j'aimerais que ma famille et mes amis puissent vivre ce moment bientôt aussi. Le phrasé, le langage du coeur, la plénitude du son, "l’évidence"avec laquelle Marie-Thérèse Grisenti nous entraîne est toujours un bonheur. Il est évidemment magnifié par le jeu respectueux de Marc Vitantonio au toucher de velours et à l'intelligence musicale exceptionnelle. Le choix des musiques tellement charmantes est toujours en adéquation avec le texte et l'image et je rends hommage encore à ce «montage» parfait. Exceptionnelle aussi est cette aventureuse que vous avez découverte et le suspens de son histoire que vous nous faites vivre grâce à des images superbes et un récit qui tient en haleine ... »

« ... Juste un petit mot à propos de votre spectacle absolument génial de samedi soir. Je voulais vous dire combien j'ai été enthousiasmé et envoûté. Tout est bien choisi, tout est juste, tout est beau. L’histoire est passionnante, l'ensemble est proprement fascinant, et on en ressort rêveur. J'ai adoré, entre beaucoup d'autres choses, l'enchaînement entre les petits chevaux sibériens et la Valse sentimentale. Je suis sûr que votre spectacle aura une brillante carrière. Un grand bravo, donc ... »

« ...Votre récital-voyage m'a vraiment enchantée et je vous remercie encore mille fois pour votre générosité totale : musicale, humaine, la richesse de votre programme, la qualité de votre narratrice si fine et musicienne, la qualité picturale de la projection. Votre inspiration, votre sensibilité, votre virtuosité séparément et ensemble m'ont beaucoup touchée... »


| Quelques événements passés

 



En Chine


En Russie avec le quatuor Arpeggione


Hommage à René Marchandot, à l'initiative du violoncelliste Pierre Gangneux


En Iran, en Allemagne, en France





haut de page